Le Run & Bike c’est quoi ?

Lors des épreuves de Run & Bike, l’équipe est formée d’une personne qui court et d’une autre qui pédale (1 VTT pour l’équipe). Tout au long du parcours, les membres de l’équipe vont pouvoir, à leur guise, alterner entre la course et le vélo.

REGLEMENT

• Les membres de l’équipe ne doivent jamais être séparés d’une distance de plus de 10 m et doivent franchir, ensemble, la ligne d’arrivée.

• L’alternance course/vélo est conseillée, mais pas obligatoire.

• Le VTT ne peut pas être déposé sur le sol pour que le partenaire le récupère. Il s’agit ici d’un Run & Bike «de main à main».

CONSEILS

Ceux qui souhaitent être parmi les plus rapides opteront pour des changement (très) réguliers. En effet les coureurs de haut niveau échangent tous les 100 mètres maximum. La réflexion qui les a mené à ce choix tactique est la suivante : Celui qui court étant le plus lent des deux, dès que celui qui est sur le VTT est de nouveau prêt à sprinter en course à pied, c’est lui qui induit le changement.

A noter que sur un parcours technique ou en côte, le VTTiste ne récupère pas aussi vite, voire pas du tout par rapport au coureur. Le coureur doit donc adapter son rythme et anticiper le fait qu’il va devoir courir plus longtemps en attendant que son partenaire récupèree.

Afin que ces nombreux changements n’altèrent le chrono, ils doivent se faire en mouvement, sans s’arrêter. Le biker descend du côté droit (par exemple), fait quelques pas en courant et en tenant le VTT à sa gauche, le temps que le coureur attrape le VTT à sa droite et monte dessus. Dès que le changement a eu lieu, le coureur peut sprinter jusqu’à ce que son partenaire lui rende le VTT et ainsi de suite.

Le choix de la taille du VTT et la hauteur de la selle dépendront forcément du partenaire le plus petit.

Publicités